Mise à jour de votre contrôleur de domaine vers Windows Server 2012 (in-place upgrade)

Envoyer

Sommaire

 

 

Introduction

L’article présente les différentes étapes pour mener à bien la mise à jour de vos contrôleurs de domaine vers Windows Server 2012.

 


Prérequis et limitations

La mise à jour de vos contrôleurs de domaine va dépendre d’un ensemble de limitations et de contraintes que nous vous listons ci-dessous.

  • Version des systèmes d’exploitation : seuls les systèmes d’exploitation en version Windows Server 2008 x64 ou 2008 R2 sont supportés. De manière générale, les versions 32-bit ne sont pas supportées (pas de migration possible avec une version Windows 2008 32-bit).
  • Edition des systèmes d’exploitation : le choix de l’édition va dépendre bien entendu de celle du système d’exploitation existant. Ci-dessous, vous avez le tableau listant les possibilités en fonction de votre système d’exploitation existant (source Microsoft http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/jj574204.aspx):

Système d’exploitation existant

Edition(s) compatible(s)

Windows Server 2008 Standard with SP2 or Windows Server 2008 Enterprise with SP2

Windows Server 2012 Standard, Windows Server 2012 Datacenter

Windows Server 2008 Datacenter with SP2

Windows Server 2012 Datacenter

Windows Web Server 2008

Windows Server 2012 Standard

Windows Server 2008 R2 Standard with SP1 or Windows Server 2008 R2 Entreprise with SP1

Windows Server 2012 Standard, Windows Server 2012 Datacenter

Windows Server 2008 R2 Datacenter with SP1

Windows Server 2012 Datacenter

Windows Web Server 2008 R2

Windows Server 2012 Standard


  • Compatibilité des applications : nous partons également du principe que vos contrôleurs de domaine n’hébergent pas d’applications spécifiques et ne remplissent que le rôle de contrôleur de domaine. Si cela n’est pas le cas, il faudra s’assurer de la compatibilité des applications tierces hébergées sur vos contrôleurs de domaine auprès des différents éditeurs. Pour la compatibilité des applications Microsoft vous pouvez consulter le lien http://technet.microsoft.com/en-us/library/hh994618.aspx#BKMK_AppCompat.
  • Espace disque : vous devez disposer d’un espace disque libre sur la partition stockant le fichier NTDS.DIT d’au moins égale à 20% de la taille totale du fichier NTDS.DIT (il est possible de réduire la taille de la base en passant par une défragmentation hors-ligne).
  • Niveau fonctionnel de la forêt : L’intégration d’un contrôleur de domaine sous Windows Server 2012 nécessite un niveau fonctionnel de forêt Windows Server 2003 ou supérieur.
  • Mode Core : au moment où l’article est rédigé, la mise à niveau d’un Windows Server 2008 en mode Core n’est pas supportée suite à des problèmes connus de compatibilité. Il est toutefois possible que dans un futur proche le problème soit corrigé.
  • Langue :il est impératif que langue du support d'installation soit identique à la langue du système d'exploitation à mettre à jour.

 

 

Préparation du schéma Active Directory

Si vous vous apprêtez à faire l’intégration du premier contrôleur de domaine sous Windows Server 2012, il faudra au préalable mettre à jour le schéma de la forêt et du domaine Active Directory.

Pour cela, il est préférable de réaliser l’opération de mise à directement sur le contrôleur de domaine « maître de schéma ». Pour l’identifier vous pouvez utiliser la commande « netdom query /domain:[MONDOMAINE] fsmo ».

Remarque : La version 32-bit d’ADPREP (ADPREP32) n’existant plus, il faut impérativement que votre maitre de schéma soit hébergé sous une version 64-bit. Vous pouvez déplacer le maitre d’opération si nécessaire et de façon temporaire.

Une fois connecté sur le maître de schéma, insérez votre support d’installation de Windows Server  2012 et lancer la commande suivante : « X:\support\adprep\adprep .exe /forestprep » (X: étant la lettre de votre lecteur DVD).

 

 

 

 

 

Il faut relancer ensuite la commande pour préparer, cette fois-ci, le schéma du domaine. La commande reste identique mais avec un commutateur différent : X:\support\adprep\adprep .exe /domainprep

 

 

 

 


 

 

Mise à niveau

Les vérifications faites, les prérequis respectés et le schéma Active Directory mis à jour, il ne reste plus qu’à mettre à jour le contrôleur de domaine.

Pour démarrer le processus, vous devez lancer le « setup.exe » du support d’installation.

 

 

 

 

 

 

 


Vous avez la possibilité de récupérer automatiquement les dernières mises à jour relatives à l’installation de Windows Server 2012. L’opération est recommandée.

 

 

 

 

 

 


Une fois la clé de produit entrée, vous allez devoir sélectionner le mode d’installation. Plus précisément, vous aurez le choix entre le mode Core ou GUI. Sachant que vous ne pouvez pas mettre à jour une version Core, nous choisirons la version GUI.

 

 

 

 

 

 


Dans le contexte actuel, nous allons choisir le type d’installation « Upgrade : Install Windows and keep files, settings, and applications ».

 

 

 

 

 

 


L’assistant d’installation génére également une rapport de comptabilité disponible directement depuis votre bureau et listant les applications non compatibles avec Windows Server 2012.

 

 

 

 

 

 


La mise à jour vers Windows Server 2012 débute…

 

 

 

 

 

 


… Mais en cas de soucis le retour-arrière est automatique !

 

 

 

 

 

Vérifications

La montée de version est terminée mais si vous le désirez, vous pouvez faire quelques vérifications.

A titre d’exemple, vous pouvez vérifier l’état de santé du contrôleur de domaine à l’aide de la commande « DCDIAG ».

 

 

 

 

 

Vous pouvez également utiliser le « Best pratices analyzer » du rôle AD DS depuis la console « Server Manager ».

 

 

 

 

 

 


Enfin, vous pouvez également vérifier l’état des réplications à l’aide de la commande « repadmin /showrepl ».

 

 

 

 

 

 


Mise à jour le Vendredi, 14 Décembre 2012 08:23